Chacun a le droit de se sentir en sécurité. Women for Women France a pour objectif de veiller à ce que toute personne subissant des violences conjugales en France puisse non seulement accéder à ses droits et les faire valoir, mais aussi être soutenue, protégée, quelles que soient ses compétences linguistiques et son origine.

Les violences conjugales sont généralement considérées comme des agressions physiques mais elles peuvent prendre de nombreuses autres formes, notamment sexuelles, psychologiques, administratives et économiques. Elles peuvent toucher toute personne, quel que soit son genre, son âge, son origine, son orientation sexuelle, si elle est en situation de handicap ou non, sa religion, ses croyances ou sa situation professionnelle et économique.

 

Il est à noter que, bien que les violences conjugales ne soient pas exclusivement liées au genre, les femmes en sont les premières victimes. Le gouvernement français estime que chaque année, environ 220 000 femmes de 18 à 75 ans, sont confrontées à des violences sexuelles et/ou physiques de la part de leur partenaire ou ex-partenaire, mais que seulement 19% d’entre elles portent plainte (source). Ces estimations excluent les violences faites aux femmes de moins de 18 ans et de plus de 75 ans, les abus perpétrés contre les hommes et les personnes non-binaires, ainsi que d’autres formes de violences conjugales telles que les abus administratifs, économiques ou psychologiques. L’ampleur réelle des violences conjugales est, de ce fait, difficilement mesurable en France.

La situation critique des personnes non-françaises et / ou immigrées face aux violences conjugales en France

La France compte 3,3 millions de femmes immigrées, soit près de 10% des femmes vivant en France (source). Les femmes immigrées peuvent connaître un isolement social, un déclassement social et/ou professionnel, et peuvent être exposées à un risque de dépendance financière et administrative vis-à-vis de leur partenaire. Ces facteurs peuvent rendre cette population particulièrement vulnérable face aux violences conjugales.

 

Les obstacles et les difficultés des femmes non-françaises et / ou immigrées confrontées à des violences conjugales sont importants. On recense notamment mais pas exclusivement : 

  • des barrières linguistiques ;

  • une connaissance limitée des systèmes administratifs et judiciaires locaux ; 

  • des complexités juridiques internationales liées à la question du divorce et à la garde des enfants ;

  • le statut migratoire et la dépendance administrative. 

 

Le collectif ADFEM, constitué de plusieurs organisations françaises offrant des services aux femmes et/ou aux immigrés, qualifie les difficultés auxquelles sont confrontées ces populations de "double violence” : d'abord sexiste, puis institutionnelle.

Women for Women France constate un manque de réponse aux besoins des personnes non-françaises et / ou immigrées confrontées à des violences conjugales en France : 

  • un manque d'informations sur l'aide et les services disponibles dans d'autres langues que le français ;

  • des difficultés importantes pour accéder à l'information concernant les droits et  pour les faire valoir par des voies administratives et judiciaires ;

  • un manque de coordination inter-services parmi les services spécialisés ; 

  • des disparités régionales dans l’accessibilité des services et programmes d'aide.

Les solutions proposées par Women for Women France

Notre programme apporte une solution globale et coordonnée aux personnes confrontées à des violences conjugales en répondant à leurs difficultés et besoins spécifiques.  

 

Women for Women France lutte contre l'exclusion des personnes non-françaises et / ou immigrées, les aide à faire valoir leurs droits et à reconstruire une vie en France.

Une approche fondée sur la recherche

Women for Women France étudie les difficultés spécifiques des personnes non-françaises et / ou immigrées confrontées à des  violences conjugales en France. 

Un programme déployé sur trois ans

En collaboration avec des chercheurs, des experts et des survivants, Women for Women France a développé un programme articulé autour de quatre projets nationaux qui seront réalisés au cours des trois prochaines années.

En cas d'urgence appelez les services de police au 17.

Women for Women France est une association française de loi 1901.

Notre mission est de permettre aux personnes non-françaises et / ou immigrées victimes de violences conjugales en France de faire valoir leurs droits et de retrouver leur indépendance.

© 2020 - Women for Women France | Politique de confidentialité |   Mentions légales | Logo © Dbi-design