Appeler les services de secours : police, ambulance

En cas d’urgence, n’hésitez pas à appeler les secours au 17 pour les services de police et 112 pour les services médicaux d’urgence. Ils ont pour rôle de porter assistance à toutes les personnes quelle que soit leur situation, même sans droit au séjour.

Vérifié par Gabrielle Hazan, Commissaire de police, le 18/11/2022

Services de police

Le rôle des services de police en France est d'intervenir pour vous protéger si vous êtes en danger. 

Il existe deux services de police en France, qui ont le même rôle en matière de violences conjugales :

  • la “Police nationale”, qui couvre les zones urbaines et opère au sein de postes de police appelés “commissariats de police”
  • la “Gendarmerie nationale”, qui couvre les zones rurales et opère au sein de postes de police appelés “brigades de gendarmerie”.

Les “policiers” et les “gendarmes” ont l’obligation ​​de respecter les droits de l'Homme sans aucune discrimination, même si vous n’avez pas de droit au séjour.

  • Vous avez différentes options pour contacter les services de police et leur demander leur aide. 

    Selon le lieu de votre appel, vous serez mise en contact soit avec un “commissariat” soit avec une “gendarmerie”.

    • En cas d’urgence, appelez le 17, numéro gratuit disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Si vous ne parlez pas français, un interprète sera attribué à votre appel.
    • Si vous êtes sourde ou malentendante, ou que vous ne pouvez pas parler au téléphone, envoyez un message au 114 en précisant votre adresse. Ce service est disponible en français et en anglais uniquement.
    • Vous pouvez vous rendre dans n’importe quel poste de police près de chez vous, soit un “commissariat de police” soit une “brigade de gendarmerie”, pour leur dire que vous n’êtes pas en sécurité. Vous pouvez trouver leur adresse sur ce site.

    Vous pouvez échanger en ligne avec la police par tchat. Ce service est disponible dans de nombreuses langues.

  • Lorsque vous appelez les services de police, essayez de rester calme malgré l’urgence et exprimez-vous clairement.

    Vous pouvez faciliter et accélérer le traitement de votre appel en précisant :

    • la langue que vous parlez, en essayant de le dire en français si vous le pouvez 
    • le numéro de téléphone sur lequel vous pouvez être joignable
    • l'adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir
    • la raison de votre appel.

    Ecoutez attentivement les conseils qu’ils vous donneront sur ce que vous devez faire en attendant l'arrivée des secours.

Services médicaux d’urgence

Si vous avez besoin de soins médicaux d’urgence, par exemple en cas de blessure, vous pouvez appeler les services médicaux d’urgence, même si vous n’avez pas de droit au séjour.

Il existe deux services pouvant intervenir en cas d’urgence médicale en France : 

  • le “Service d’assistance médicale d’urgence (SAMU)”, qui fait intervenir une équipe de médecins en cas d’urgence médicale si l’intervention d’un médecin est indispensable.
  • les “Sapeurs pompiers”, aussi appelés “pompiers”, qui sont spécialement formés à intervenir en cas de malaise, blessure grave, incendie ou encore accident de la route. Ce service est généralement plus rapide.

En cas d’urgence vitale, vous n’avez pas besoin d’être inscrite au système d’assurance maladie d’Etat ni d’avoir un droit au séjour pour vous faire soigner.

  • Vous avez différentes options pour contacter les services médicaux d’urgence et leur demander leur aide.

    Si vous ne parlez pas français, un interprète sera attribué à votre appel. 

    • Le plus simple est d’appeler directement le 112, numéro gratuit disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Ils vous enverront une équipe du “SAMU” ou des “pompiers” en fonction de vos besoins.
    • Le 15 est le numéro officiel du “SAMU”. Ce numéro est gratuit et disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 
    • Le 18 est le numéro officiel des “pompiers”. Ce numéro est gratuit et disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 
    • Si vous êtes sourde ou malentendante, ou que vous ne pouvez pas parler au téléphone, envoyez un message au 114 en précisant votre adresse. Ce service est disponible en français et en anglais uniquement.
  • Lorsque vous appelez les services médicaux d’urgence, essayez de rester calme malgré l’urgence et exprimez-vous clairement.

    Vous pouvez faciliter et accélérer le traitement de votre appel en précisant :

    • la langue que vous parlez, en essayant de le dire en français si vous le pouvez 
    • le numéro de téléphone sur lequel vous pouvez être joignable
    • l'adresse précise de l’endroit où les services doivent intervenir
    • la raison de votre appel.

    Ecoutez attentivement les conseils que l’on vous donne sur ce que vous devez faire en attendant l'arrivée des secours.

Préoccupations fréquentes

  • Lors de votre appel, si vous ne parlez pas français, un interprète sera attribué à votre appel. Il traduira vos échanges avec votre interlocuteur.

    Lorsque les secours arrivent sur place, des solutions existent pour communiquer avec eux, par exemple l’utilisation d’une application de traduction vocale. 

    Si vous avez appelé la police suite à des violences conjugales, n’hésitez pas à leur montrer cette lettre.

  • En France, les “policiers” et les “gendarmes” ont l’obligation ​​de respecter les droits de l'Homme sans aucune discrimination, même si vous n’avez pas de droit au séjour. 

    Si jamais vous n’avez pas été traitée respectueusement et/ou que vous avez subi des discriminations, il existe des solutions pour signaler le non-respect de la loi par les “policiers” ou “gendarmes” qui sont intervenus.

    Vous pouvez signaler le non-respect de la loi :

    • à “l’IGGN” si vous avez été prise en charge par des “gendarmes”
    • à “l’IGPN” si vous avez été prise en charge par des “policiers”
    • au Défenseur des Droits en cas de discriminations.
  • En cas de danger, demander l’assistance des services de police est votre droit, même si vous n’avez pas de droit au séjour. 

    Les “policiers” et les “gendarmes” n'ont pas le droit de vous placer en rétention lors d’une intervention pour votre sécurité ou si vous les contactez pour signaler des faits dont vous avez été victime. 

    Si vous avez appelé la police suite à des violences conjugales, n’hésitez pas à leur montrer cette lettre qui leur rappelle qu'ils ne peuvent pas vous mettre en détention.

Me faire aider

En France, des services sont disponibles pour vous soutenir, vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches. La plupart sont gratuits.

  • Ce service de conseil par téléphone est destiné aux personnes confrontées à tout type de violences et à celles qui les soutiennent.

    • Ce service est gratuit.
    • Au téléphone, une personne vous écoutera et vous soutiendra. Elle pourra vous orienter vers les bons services près de chez vous.
    • Langues disponibles : français. Parfois, les langues suivantes sont disponibles : anglais, arabe, espagnol, turc, mandarin, chinois, kurde, azeri, polonais, hébreu, farsi, soninké, créole, kinyarwanda, kirundi et swahili. À l’heure actuelle, ces langues sont malheureusement disponibles à des heures irrégulières et non programmées.
    • Contact : appeler le 3919, numéro disponible 24h/24 et 7j/7. L'appel n'apparaîtra pas sur votre facture de téléphone.
    • Service accessible aux personnes sourdes, malentendantes, aphasiques ou ayant des troubles du langage en cliquant sur l’icône téléphone en bas à droite du site www.solidaritefemmes.org.
  • Les “associations” sont des organisations qui offrent des services divers.

    • Ces services sont gratuits.
    • Les services proposés varient considérablement d'une “association” à l'autre. Elles peuvent vous conseiller et parfois vous accompagner dans certaines de vos démarches. 
    • La majorité de ces services sont disponibles en français uniquement.
    • Vous trouverez une liste des “associations” spécialisées dans l’aide aux victimes de violences près de chez vous sur cet annuaire en sélectionnant votre département français.

Les informations ci-dessus ont été rédigées avec la plus grande attention. Cependant, elles ne sont pas destinées à remplacer les conseils que vous pourriez recevoir de professionnels. Les lois et procédures changeant régulièrement, il est important de consulter des professionnels qualifiés dans ce domaine.

Ça peut aussi vous intéresser

Vérifier que ses appareils électroniques et comptes en ligne ne sont pas surveillés

Pendant la relation comme après la rupture, votre partenaire ou ex-partenaire peut chercher à…

Déposer une plainte pour signaler les violences à la justice française

Toute personne victime de violences conjugales en France peut porter plainte pour signaler les…

Recueillir des preuves

Même si vous n’êtes pas prête à signaler les violences aujourd’hui, il est important d’en recueillir…

Pour contacter la Police :

Défiler vers le haut