Se faire soigner : santé physique, sexuelle et mentale

Les violences conjugales peuvent avoir des conséquences importantes sur votre santé. Quelle que soit votre situation, vous pouvez recevoir des soins médicaux et être écoutée par des professionnels.

Vérifié par La Maison des Femmes le 03/03/2022

Santé physique et sexuelle

Quelles que soient les violences que vous subissez, elles peuvent avoir des conséquences importantes dans la durée. N’oubliez pas de prioriser votre santé. En France, vous pouvez recevoir des soins médicaux, même si vous n’avez pas de droit au séjour.

  • Si vous avez besoin de soins médicaux d’urgence, par exemple en cas de blessure ou d’agression sexuelle, il est fortement recommandé d’appeler les services de secours.

    En cas de danger pour votre sécurité, vous pouvez demander l’intervention de la police. 

    • Appelez le 17, numéro gratuit disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Si vous ne parlez pas français, un interprète sera attribué à votre appel. 
    • Vous pouvez aussi leur envoyer un message au 114, en français ou en anglais.

    En cas de blessure grave, appelez les services médicaux d’urgence pour qu’ils vous envoient une équipe formée aux soins de premier secours. 

    • Appelez le 112, numéro gratuit disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Si vous ne parlez pas français, un interprète sera attribué à votre appel. 

    En cas d’urgence vitale, vous pouvez vous faire soigner même si : 

    • vous n'avez pas de droit au séjour 

    vous n’êtes pas inscrite au système d’assurance maladie d’Etat appelé “Protection universelle maladie (PUMA)”, parfois aussi appelé “sécurité sociale”.

  • Si vous êtes blessée et voulez vous rendre directement dans un hôpital, vous pouvez consulter cet annuaire.

    Coût :

    • Vous n’avez pas besoin d’être inscrite à la “sécurité sociale” ni d’avoir un droit au séjour valide pour vous faire soigner en cas d’urgence vitale.
    • Pour bénéficier de la prise en charge des autres frais médicaux, vous devez être couverte par la “Protection universelle maladie” ou “l’Aide médicale d’Etat (AME)”. 
    • Si vous ne bénéficiez d’aucune prise en charge médicale, l’hôpital vous fournira un devis pour vous avertir des frais médicaux que vous devrez payer. Il est possible qu’ils vous demandent de payer en avance.
  • Plusieurs annuaires vous permettent de rechercher un médecin près de chez vous, que ce soit un médecin généraliste ou spécialiste. 

    • Doctolib recense de très nombreux médecins et vous permet de rajouter un critère de langue.
    • Ameli est le site officiel de la “sécurité sociale”. Cet annuaire recense tous les médecins en France par spécialité et localisation. 
    • Vous pouvez également aller dans le centre médical de votre ville, appelé “Centre Municipal de Santé”.

    Coût :

    Même si vous êtes couverts par la “sécurité sociale”, les médecins n’ont pas tous les mêmes tarifs. 

    • Les médecins “Conventionné secteur 1” appliquent les tarifs encadrés par la “sécurité sociale”, généralement les moins chers. 
    • Les médecins “Conventionné secteur 2” choisissent leurs propres tarifs. Le remboursement sera plus limité. 
    • Les médecins "hors convention” ne sont pas rattachés à la “sécurité sociale”. Le remboursement sera très faible.
  • Si vous avez subi une agression sexuelle, ne vous sentez pas coupable. Vous n’êtes en aucun cas responsable de ce que vous avez subi.

    Il est fortement conseillé de suivre les conseils ci-dessous pour protéger votre santé :

    • Ne restez pas seule. Allez dans un endroit sûr et contactez une personne de confiance qui pourra vous soutenir.
    • Ne vous lavez pas. 

    Dès que possible, allez chez un médecin ou dans un hôpital où vous serez soignée et examinée. Il est recommandé d’aller dans un service médical spécialisé appelé “unité médico-judiciaire (UMJ)” près de chez vous. Leurs équipes sont spécialement formées pour recueillir les preuves d’une agression sexuelle. Certaines “UMJ” ne reçoivent que sur rendez-vous : appelez-les avant de vous y rendre.

    Le médecin pourra vous fournir des traitements d’urgence : 

    • la pilule du lendemain en cas de risque de grossesse non souhaitée, efficace jusqu’à cinq jours après un rapport non protégé
    • une trithérapie préventive en cas de risque d’infection au VIH, à démarrer dans les 48 heures suivant l’agression
    • des prélèvements sanguins à la recherche d’une infection.

    Il est également conseillé de déposer une plainte pour signaler les violences à la justice française. Lors du dépôt de plainte, l’agent de police qui vous rencontrera pourra prendre rendez-vous pour vous à “l’UMJ”.

  • Si le comportement d’un professionnel de santé déclenche chez vous de la peur, de la honte ou de la culpabilité, cela signifie probablement que son expertise sur les violences conjugales est limitée et peut vous mettre en danger. 

    Dans ce cas-là, n’hésitez pas à en rencontrer un autre. Vous pouvez changer de médecin quand vous le voulez sans avoir à vous justifier.

Santé mentale

Se remettre de violences conjugales peut prendre du temps. Elles ont généralement des conséquences, notamment un état de stress post-traumatique qui nécessite une prise en charge par des professionnels spécialisés. N’oubliez pas de prendre soin de vous. Si possible, parlez de ce que vous avez vécu avec un professionnel. Il pourra vous aider à mettre des mots sur vos ressentis et vous accompagner dans votre reconstruction.

  • Si vous êtes en souffrance et avez des pensées suicidaires, souvenez-vous que vous n’êtes pas seule. Des professionnels sont joignables à toute heure pour vous aider à traverser cette épreuve.

    • Vous pouvez appeler le 3114, numéro national d’écoute gratuit et confidentiel disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Ce service est disponible en français.
    • Si vous parlez anglais, vous pouvez appeler le service de soutien par téléphone SOS Helpline au 01 46 21 46 46 entre 15h00 et 23h00.
  • Le psychiatre est un médecin spécialisé en psychiatrie. Il peut prescrire des médicaments si nécessaire. 

    Les consultations de psychiatrie sont parfois remboursées par la “sécurité sociale”.

    Plusieurs annuaires permettent de rechercher un psychiatre près de chez soi :

    • Doctolib recense de très nombreux médecins et vous permet de rajouter un critère de langue.
    • Ameli est le site officiel de la “sécurité sociale”. Cet annuaire recense tous les médecins français par spécialité et localisation.
  • Le psychologue est un professionnel qui a un diplôme universitaire en psychologie. Il n’a pas de formation médicale. Il peut vous accompagner dans le cadre d’une psychothérapie.

    Remboursement :

    • A l’heure actuelle, les séances de psychologie ne sont pas remboursées par la “sécurité sociale”, mais cela devrait changer courant 2022. 
    • Certaines assurances maladies privées appelées “mutuelles” remboursent les factures des psychologues. N’hésitez pas à contacter votre “mutuelle” pour savoir si ces frais sont pris en charge et dans quelles conditions.

    Plusieurs annuaires vous permettent de rechercher un psychologue près de chez vous. Doctolib vous permet de rajouter un critère de langue.

  • Si le comportement d’un psychiatre ou psychologue déclenche chez vous de la peur, de la honte ou de la culpabilité, cela signifie probablement que son expertise sur les violences conjugales est limitée et peut vous mettre en danger. 

    Dans ce cas-là, n’hésitez pas à en rencontrer un autre. Vous pouvez changer de psychiatre ou de psychologue quand vous le voulez sans avoir à vous justifier.

Me faire aider

En France, des services sont disponibles pour vous soutenir, vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches. La plupart sont gratuits.

  • “Comede” est une organisation qui aide les personnes immigrées et réfugiées à avoir accès à des soins de santé. 

    • Ces services sont gratuits.
    • Ils peuvent vous accompagner dans vos démarches d’accès à la santé, notamment par leurs permanences téléphoniques.
    • Langues disponibles : interprétation possible dans toutes les langues. 
    • Contact : par téléphone.
  • Ce service de conseil par téléphone est destiné aux personnes confrontées à tout type de violences et à celles qui les soutiennent.

    • Ce service est gratuit.
    • Au téléphone, une personne vous écoutera et vous soutiendra. Elle pourra vous orienter vers les bons services près de chez vous.
    • Langues disponibles : français. Parfois, les langues suivantes sont disponibles : anglais, arabe, espagnol, turc, mandarin, chinois, kurde, azeri, polonais, hébreu, farsi, soninké, créole, kinyarwanda, kirundi et swahili. À l’heure actuelle, ces langues sont malheureusement disponibles à des heures irrégulières et non programmées.
    • Contact : appeler le 3919, numéro disponible 24h/24 et 7j/7. L'appel n'apparaîtra pas sur votre facture de téléphone.
    • Service accessible aux personnes sourdes, malentendantes, aphasiques ou ayant des troubles du langage en cliquant sur l’icône téléphone en bas à droite du site www.solidaritefemmes.org.
  • Les “associations” sont des organisations qui offrent des services divers.

    • Ces services sont gratuits.
    • Les services proposés varient considérablement d'une “association” à l'autre. Elles peuvent vous conseiller et parfois vous accompagner dans certaines de vos démarches. 
    • La majorité de ces services sont disponibles en français uniquement.
    • Vous trouverez une liste des “associations” spécialisées dans l’aide aux victimes de violences près de chez vous sur cet annuaire en sélectionnant votre département français.

Les informations ci-dessus ont été rédigées avec la plus grande attention. Cependant, elles ne sont pas destinées à remplacer les conseils que vous pourriez recevoir de professionnels. Les lois et procédures changeant régulièrement, il est important de consulter des professionnels qualifiés dans ce domaine.

Ça peut aussi vous intéresser

Appeler les services de secours : police, ambulance

En cas d’urgence, n’hésitez pas à appeler les secours au 17 pour les services de police et 112 pour…

Souscrire au système d’assurance maladie d’État ou “sécurité sociale”

Si vous travaillez ou vivez en France de manière stable, vous avez droit à la prise en charge de vos…

Connaître les conséquences des violences conjugales sur soi-même et sur ses enfants

Les violences conjugales peuvent avoir des conséquences psychologiques, physiques et sociales…

Se faire soigner après avoir subi des mutilations sexuelles féminines

Si vous avez été victime de mutilations sexuelles féminines, il existe des structures et des…

Pour contacter la Police :

Défiler vers le haut